TIBET

 

BIOGRAPHIE

 

 

LIVRES

 

PHOTOS

 

EVENEMENTS

 

VOYAGERS

 

LE MOINE REBELLE
édition Plon
UNE ENFANCE TIBETAINE
édition Presses du châtelet
LE LIVRE DE POCHE J'ai LU
édition Flammarion

LEXPRESSE LIVRES

L'insurgé du Bouddha par Frédéric Lenoir Cette autobiographie d'un moine tibétain a reçu le prix Rachid-Mimouni au Salon du livre du Sud à Villeneuve-sur-Lot

Le témoignage de Tenzin Kunchap, un Tibétain de 30 ans, en dit long sur «l'esprit du Tibet», cette âme guerrière, fière et rebelle, convertie depuis plus de mille ans à la compassion du bouddhisme. «Je ne me soumets à personne», écrit-il ainsi au début de ce récit autobiographique simple, intense et émouvant. Né dans une famille pauvre, le jeune garçon ne cesse de provoquer les soldats chinois et décide, à l'âge de 13 ans, de fuir son pays pour rejoindre le dalaï-lama en Inde, où il devient moine. Après trois années de vie monastique, il revient au Tibet et participe aux émeutes de Lhassa de 1987-1988. Il est arrêté, emprisonné et torturé. Le surprenant la nuit en train de prier, ses geôliers l'exhortent à «avouer», sous peine d'être exécuté ou enfermé à vie. «Mais avouer quoi? Bouddha est ma lumière. Même si vous m'enfermez dans cette inhumaine forteresse toute une vie, je serai toujours en accord avec les convictions qui vivent en moi.» Après plusieurs évasions ratées, Tenzin Kunchap parvient enfin, au terme d'un périple de 2 000 kilomètres , à s'enfuir une nouvelle fois et débarque à Paris, sa robe de moine, son chapelet et une statue du Bouddha pour tout bagage. Les pages qu'il écrit - hélas trop brèves! - sur sa découverte de l'Occident sont parmi les plus fortes du livre. Déboussolé par l'atmosphère sinistre d'un monastère bouddhiste du sud de la France, il se révèle, à Paris, troublé par les femmes qui «ici ont de gros seins»: «Les moines ne doivent pas regarder des détails de ce genre. Mais comment faire, on ne voit que ça!» Tenzin finit par renoncer à la vie monastique et remet ses vœux. On comprend mieux, à la lecture de ces dernières pages, pourquoi les Chinois tentent depuis quelques années d'occidentaliser à un rythme forcé les villes du Tibet, ouvrent à chaque coin de rue des boîtes de nuit, des bars à karaoké ou des maisons closes et obligent les moines à s'y rendre. Enraciné dans ses traditions religieuses séculaires, l'esprit du Tibet a su résister depuis plus de cinquante ans à la violence et à la torture. Survivra-t -il aux séductions du monde moderne?

Biographie de l'auteur
Né en 1968 dans la Vallée de la Terre des Dieux,
Tenzin Kunchap, ordonné moine, par le dalaï-lama, est, réfugié en France depuis 1991. Il anime l'association Akönpa, qu'il a créée pour que soient organisées les premières Olympiades de la culture et de la paix.
Nanon Gardin, traductrice et écrivain, s'est rendue à Pomdo pour rencontrer la

Famille de Tenzin Kunchap, que celui-ci n'a pas revue depuis sa fuite.
Présentation de l'éditeur
En 1998, un réfugié tibétain défraie la chronique. Dans Le Moine rebelle (Plon), il révèle son échappée belle, à quatorze ans, alors qu'il est lycéen à Lhassa, pour rejoindre le dalaï-lama en exil en Inde. Devenu moine, il revient au Tibet où il est emprisonné dans les geôles chinoises. Son évasion et sa fuite à pied, au prix de mille kilomètres parcourus à travers l'Himalaya, le conduisent enfin en France. Aujourd'hui, Tenzin Kunchap raconte son enfance sur le toit du monde. Il s'appelait alors Akdnpa. Mo-la, sa grand-mère, lui révélait les coutumes de ses aïeux. En ce temps-là, les défunts étaient conduits dans la montagne pour être offerts en festin aux.
rapaces. C'était bien avant que les Chinois n'envahissent cette parcelle sacrée. Et ne piétinent tout sur leur passage. Entre silence et répression, rites et endoctrinement, ce récit émouvant est celui d'un enfant qui, fasciné par la " Grande Étoile guidant le peuple ", finit par lui préférer la liberté...
Il refusait la "rééducation" imposée par les communistes chinois. Comme des milliers de tibétains obligés de fuir chaque année leur pays, Tenzin Kunchap a pris la route de l'exil. Ce moine "rebelle " dénonce les conditions inouïes dans lesquelles il a vécu pendant de nombreuses années sous le joug de Pékin.
Description
Dans ce récit d'une extraordinaire intensité, Tenzin Kunchap, un Tibétain de trente ans, raconte sa vie. Son enfance misérable dans une vallée du Tibet central, sous le joug de l'envahisseur chinois. Sa fuite à quatorze ans, alors qu'il est un brillant lycéen à Lhassa, pour rejoindre le Dalaï-lama en exil en Inde. Sa formation dans les monastères de l'Inde du Sud : pour la première fois, un moine ose révéler un univers religieux parfois violent, impitoyable. Ordonné moine par sa Sainteté, Tenzin Kunchap retourne au Tibet, en mission, activer la mobilisation pour la libération du Pays des Neiges. Il participe aux émeutes de l'automne 1987 et de mars 1988. Arrêté à dix-sept ans, le " moine rebelle " commence alors un pèlerinage en enfer dans les bagnes communistes du Tibet, ponctué de vaines évasions. Un voyage aux confins de l'inhumanité planifiée par les colonisateurs chinois pour éradiquer l'Esprit du Tibet. Parvenant à s'enfuir dans des conditions extrêmes, ce résistant débarque en France en 1991. Il découvre l'Occident. Sur notre société et la version occidentale du bouddhisme, il a un avis démystificateur et lucide, sans concession. Ces Carnets de lutte sont sans doute un document exceptionnel sur l'état de la culture traditionnelle et du bouddhisme au Tibet de nos jours, ainsi que sur la dissidence tibétaine et le génocide culturel actuel. Ce livre est aussi la saga épique des souffrances et des espoirs d'un croyant engagé ; un chant pour la compassion, la paix et la liberté.
 
 
 
 
 
 

Le moine rebelle disponible
le prix: 16€
  livraison gratuite
en France

Titre: Une enfance tibetaine
Auteur:Tenzin Kunchap
Editeur: Presses du châtelet
Le prix: 18 euros